52 façons d’utiliser Chauss’in : en zones protégées …

Par Jean-Michel, le 25 mars 2019

Partager cet article sur :

Contexte

Afin de soigner ou de préserver les animaux de certaines maladies, de nombreuses exploitations agricoles ont des zones protégées.

Comment

Ce zones protégées ont en général un accès limité. Et assez surveillé.

C’est à l’écart de la vie usuelle de la ferme.

Ainsi, on protège ou on soigne plus sereinement.

Exemple

Pour exemple, cet élevage de brebis où l’approche des risques sanitaires est omniprésente.

On utilise de nombreux pédiluves, bien placés. Efficaces. Pour limiter les risques de transmission des maladies du et par le sabot.

Quarantaine

Pour de nombreuses raisons, certains animaux sont mis en quarantaine. Pour les soigner par exemple.

L’accès est donc particulièrement restreint et strict.

Et Chauss’in dans tout cela ?

Si Chauss’in ne résout pas les problèmes sanitaires, elle participe pleinement à la protection et la prévention.

Astucieusement placée à l’entrée des zones protégées.

Ainsi chaque individu enfile ses chaussures, bottes, dans notre sur-chaussure. Personne ne foule directement le sol de la zone protégée.

Entretien

L’entretien de Chauss’in évolution est simple. Lavage, désinfection : tout est possible. Même un passage à la machine à laver !

Réalisée en TPE, matière dont les caractéristiques techniques sont celles du caoutchouc, après lavage ou désinfection, elle s’utilise à nouveau aussitôt.

Trois tailles

Trois tailles sont proposées : S, M & L. Il y en a pour tous les pieds.

Six couleurs

Chauss’in évolution a six couleurs : bleu, noir, vert, jaune, rouge et orange.

Petit conseil

Choisir une couleur par taille. Cela facilite l’usage. Pas besoin de regarder la taille. On associe une taille à une couleur.

52-façons-2019-6