52 façons d’utiliser Chauss’in : validé grand froid …

Par Jean-Michel, le 10 janvier 2019

Partager cet article sur :

Le froid et la neige, dans certaines régions, sont de retour, mais pour autant la vie ne s’arrête pas, tout particulièrement pour tous les professionnels qui utilisent Chauss’in.

Comme nous l’avons déjà évoqué dans cette rubrique « 52 façons d’utiliser Chauss’in » qui se veut, généralement, le miroir de ce que les utilisateurs de notre sur-chaussure nous confient, plusieurs élevages de volailles, mais aussi des producteurs d’oeufs ont opté pour Chauss’in évolution dans leurs exploitations.

En effet, ces professionnels ont trouvé que notre surchaussure, Chauss’in évolution, leur permettait de répondre simplement et efficacement aux contraintes sanitaires auxquelles ils sont confrontés. En effet, Chauss’in s’enfile et se quitte très facilement et le moment venu se nettoie même à la machine. De plus, sa matière première, du TPE, dont les caractéristiques techniques s’apparentent au caoutchouc, permet de désinfecter Chauss’in avec la plupart des produits prévus à cet effet.

Ainsi, la Ferme de Saint Cassien dans l’Isère (38), qui produit de bons oeufs, a adopté Chauss’in depuis plus d’un an et a déjà pu constater que notre surchaussure résistait bien au froid. En effet, lors de l’hiver 2017 – 2018, les Chauss’in évolution qui sont mises à la disposition des personnes qui travaillent dans l’exploitation, ont subi des températures allant à plus de moins 10 degrés … sans broncher !

En été comme en hiver, Chauss’in évolution répond présente aux attentes de ses utilisateurs, tant en usage intérieur qu’extérieur.

52-façons-2019-1